www.danielafilippin.com

Oeuvres antérieures 2

Languages

Un des nombreux défis endurés par les personnes, surtout dans les stades ultérieurs du deuil, est le va et vient entre la dimension surréaliste d'une douleur et perte extrêmes et la dimension triviale du courage feint au quotidien.

Le deuil a été écrit et dessiné en seulement deux semaines en février 2012, tandis que Daniela et sa famille étaient enneigées après des chutes de neige anormalement abondantes (pour la région de Rome). En utilisant des métaphores visuelles et des symboles, comme dans la majorité de son travail (en particulier dans la période antérieure à L'amour), le récit vise à capturer un aspect de la douleur, la confusion et l'isolement subi après la mort d'un être cher.

La première version du storyboard de Le panier-cadeau a été conçue alors que son auteur séjournait à Turin à la fin de l'été 2011. L'histoire est née d'une série de croquis incertains sur un vieux carnet de dessins que Daniela avait timidement extrait d'une pile de fournitures artistiques abandonnées depuis longtemps, chez elle sur les rives du lac de Bracciano (Rome). À ce stade, l'artiste se demande si elle devrait attraper le carnet de dessins ou si elle sera capable de dessiner à nouveau. En même temps, l'auteur comprend qu'il est impératif qu'elle essaye. Le panier-cadeau ouvre ainsi la voie à ce qui devait suivre : entre autre, une série d'efforts purificateurs et d'exercices dans l'art d'abandonner les peurs ancestrales en traversant des dizaines de cycles différents.

La version 2011 de Le panier-cadeau est ensuite incluse dans le dossier de presse de Daniela à la Lucca Comics Fair, où se rend l'artiste à l'automne de la même année. Le récit est également envoyé à l'Accademia della Bussola, une fondation d'art de Naples qui l'inclut dans un livre auto-publié.

Entre mars et avril 2012 Daniela crée ensuite une deuxième version du Le panier-cadeau...