Oeuvres antérieures 1

Languages

Le Voyage, écrit et dessiné entre le printemps et l'été 2012, est le récit le plus long de Daniela de la période antérieure à L'amour. Il est faussement classique dans sa structure narrative, car il n'élimine pas complètement l'élément symbolique ou onirique.

Il est centré sur 2 jours dans la vie d'une femme d'une petite cinquantaine alors qu'elle tente de faire le point. L'histoire est divisée en deux parties distinctes : la première se déroulant dans un théâtre, le 6 novembre 2011. La seconde moitié, trois jours plus tard, voit le personnage principal quitter un café de mauvaise humeur, puis on le voit sur le chemin du retour du café. Le dénouement a lieu quand elle dépasse le théâtre de la première moitié de l'histoire... C'est à cet endroit que les 2 moitiés sont reliées.

Cette histoire a été présentée lors de l'exposition avec l'accroche suivante : « L'alchimie du don et du recevoir : qu'arriverait-il à la gardienne d'un panier métaphorique toujours plein de cadeaux si l'ensemble de l'humanité pouvait se servir » L'exposition a été organisée par l'Associazione Tedacà et incluse dans le programme de la Foire internationale du livre de Turin 2012.

Daniela ayant décidé d'améliorer une histoire dont une version antérieure (de fin 2011) existait déjà, la deuxième version de Le panier-cadeau (mars-avril 2012) est une réinterprétation allégée de son incarnation précédente.

Le panier-cadeau est le récit le plus ouvertement métaphorique de Daniela à ce jour. Le seul personnage dans l'histoire est la gardienne du panier titulaire. La petite fille du début du récit atteint un âge mûr au cours de l'histoire. La nouvelle graphique retrace sa progression tandis que son entourage prend librement des cadeaux de son panier magique, qui est toujours plein. Ce récit minimaliste, essentiel a la saveur d'une pièce de théâtre mettant en vedette une actrice mime unique accompagnée d'un seul accessoire : le panier.